Qui fait un régime hyperprotéiné : Les conditions à respecter

Pour se maigrir, nombreuses personnes procèdent actuellement à un régime hyperprotéiné. Cette technique amincissante fait son apparition en 1960. Elle est basée sur l'utilisation des nourritures et des compléments alimentaires riches en nutriment protéinique.

Les nutritionnistes conseillent souvent cette méthode aux personnes obèses et en surpoids qui doivent enlever un surplus de poids supérieur ou égal à 25 kilos de sa masse corporelle idéale. En général, c'est également le traitement préconisé par les médecins aux patients qui vont recevoir une opération chirurgicale et sont obligés de se mincir un peu. Aussi, pour la question qui fait un régime hyperprotéiné, la plupart de ces genres d'individus ont déjà pratiqué ce soin. Bon nombre d'entre eux ont obtenu un résultat satisfaisant.

Comment procéder à une diète protéinée ?

Ce programme minceur se réalise avec des protéines. Pour le faire, il est nécessaire de consommer une bonne dose de denrées alimentaires ou de substituts de repas hyperprotidiques quotidiennement. À savoir que la protéine est un nutriment difficile à digérer. L'organisme met plus longtemps à l'assimiler. Ce qui donne à cette substance nutritive une véritable faculté anorexique. Pourtant, pour favoriser la fonte des graisses corporelles, ce procédé est accompagné d'une privation de sucre et de matière grasse. La carence en glucide et en lipide entrant oblige l'organisme à puiser dans sa propre réserve. Ce mécanisme entraîne forcément la combustion des stocks graisseux accumulés dans les organes, les parois et les cellules. Grâce au fait que l'individu reçoit un grand apport en nutriment protéinique, ce processus de dégradation ne touche pas les tissus musculaires. D'ailleurs, la digestion de protéine déclenche automatiquement une accélération intense du métabolisme physiologique. L'individu arrive ainsi à brûler plus de quantité de calories par jour, ce qui empêche la nouvelle formation des acides gras corporels.

Pour réussir au mieux cette thérapie amaigrissante, il faut cibler des aliments pauvres en calorie. C'est faisable de faire appel aux denrées alimentaires d'origine animale comme les viandes maigres, les poissons maigres, les oeufs, les fromages blancs et les yaourts nature. Avec le règne végétal, des recettes à base des légumineuses comme le soja, le haricot vert et blanc, le pois chiche, les fèves et les lentilles conviennent parfaitement. Sans oublier que les fruits secs comme les pistaches, l'amande et les noix constituent également une véritable source de nutriment protéinique. Parmi les céréales, le riz, le maïs, l'avoine, le seigle, le quinoa et l'épeautre sont aux choix.

Pour les personnes qui ne veulent pas faire des longues préparations en cuisine, les protéines en sachet restent à votre service. Ce complément alimentaire existe en plusieurs versions dont le type en barre, en poudre, en crème, en collation, en biscuit et en céréale. Toutefois, il faut faire en sorte de choisir l'emballage qui mentionne un apport en calories de 200 à 400 kilocalories. À noter que la quantité calorifique que vous devez ingurgiter quotidiennement ne doit pas excéder le seuil de 600 kilocalories.

Les gens qui ont pratiqué la méthode hyperprotéinée

Face à la question, qui fait un régime hyperprotéiné, les statistiques officielles démontrent qu'hommes et femmes des différentes professions ont déjà recours à ce traitement pour perte de poids. Bon nombre d'entre eux obtiennent immédiatement des bons résultats. Pendant la phase d'attaque, la perte de poids moyenne enregistrée équivaut à 2 à 3 kilos par semaine pour le régime avec des nourritures. Tandis que les utilisateurs qui font appel uniquement aux substituts alimentaires en sachet arrivent à obtenir une régression de l'ordre de 5 kilos par semaine.

Du fait de son caractère un peu strict, la durée de ce traitement dure normalement 2 mois. Sa réalisation nécessite une consultation de l'avis de spécialiste même si c'est facultatif. De plus que c'est un soin qui doit être suivi médicalement. Majoritairement, les personnes qui pratiquent ce type de régime ne possèdent pas de complication rénale, de problème d'estomac et de diabète. Les enfants en âges de croissance n'appartiennent pas aux bénéficiaires. De même que les femmes enceintes et allaitantes doivent obligatoirement se tenir loin de la cure. En dehors de cela, tout le monde peut employer cette hygiène alimentaire pour se maigrir. Mais il ne faut pas oublier que c'est plutôt une démarche à vocation curative plus destinée aux patients obèses ayant un indice de masse corporelle supérieure ou égale à 30.