Comment utiliser la pilule contraceptive de type combiné

Vous pouvez prendre la pilule contraceptive en guise de contraception orale. Néanmoins, prenez le temps d'en discuter avec votre médecin ou une sage-femme pour faire les choses dans les règles. Pour ce qui est de la pilule combinée, il s'agit d'une excellente contraception mais laquelle n'est pas recommandées à toutes les femmes.

Comment prendre la pilule combinée

La majorité des marques de pilules combinées proposent des plaquettes de 21 cachets. Vous devez prendre la pilule tous les jours à la même heure de préférence. La plaquette doit être ininterrompue pendant les 21 jours. Puis vous vous arrêtez pendant 7 jours. Au cours de cette pause se produira des règles « artificielles ». Elles sont causées par une privation due à l'arrêt de prise. Sachez par ailleurs qu'un seul oubli vous exposera au risque de grossesse.

Quels sont les autres formats de tablette

Certaines pilules combinées se présentent sous forme de 28 dragées. Ces dernières sont constituées de substances actives avec des hormones et de cachets inactifs (effet placebo) qui se situent à la fin de la plaquette.

  • 28 gélules dont 21 actives et 7 placebo.
  • 24 pastilles actives et 4 en placebo.

Concernant ce genre de conditionnement, il faut pendre la pastille à heure fixe tous les jours sans arrêt. Si un oubli se produit au-delà de 12 heures, la barrière contraceptive n'est plus assurée.

Quelles sont les contre-indications

Si vous avez par le passé souffert ou si vous souffrez encore d'un accident vasculaire cérébral, la pilule contraceptive n'est pas conseillée. Evitez également d'en prendre si vous avez une angine de poitrine, d'une phlébite ou d'un infarctus du myocarde. Il en sera de même en cas d'embolie pulmonaire.
Dans le cas où êtes prédisposée héréditairement à une thrombose artérielle ou veineuse, il vaut mieux choisir une autre technique contraceptive.

Autres contrindications

Dans certains cas, il est préférable de ne pas prendre de pilule contragestive notamment pour les raisons ci-dessous :

  • diabète grave avec complications au niveau des vaisseaux sanguins.
  • hypertension artérielle.
  • hypercholestérolémie.
  • triglycérides en taux élevés.
  • migraines sévères avec des troubles visuels ou une paralysie du visage.
  • pancréatite.
  • troubles du foie anciens, malins ou évolutifs.
  • insuffisance rénal.
  • cancer du sein ou de l'utérus.

Risques encourus

La consommation de pilule contraceptives sans aval favorable de votre médecin vous expose à divers risques. Il s'agit par exemple d'une manifestation de thrombose artérielle. Si vous êtes en surpoids ou si vous fumez, vous ne devez pas utiliser cette méthode anticonceptionnelle. Dans tous les cas, il vous est recommandé de toujours signaler tout problème de santé à votre médecin. Il fera faire un bilan de santé pour en savoir plus sur vos dispositions physiologiques et organiques. Si vous avez plus de 35 ans mais que vous souhaitez opter pour la pilule combinée, cessez le tabac.

Quelles sont les générations de pilule

Sachez avant toute chose que les pilules combinées sont composées de deux produits. Il n'y a d'une part le progestatif et d'autre part l'oestrogène. Ce dernier est connu sous le nom d'éthinylestradiol. De ce fait, elles se distinguent entre elles en fonction du type de molécule de progestatif utilisé lors de leur fabrication. C'est en fonction de ce type de progestatif que sera établi la génération d'appartenance d'un comprimé combinée.

  1. lévonorgestrel ou norgestrel pour les « 2ème génération ».
  2. désogestrel, norgestimate ou gestodène pour les « 3ème famille ».
  3. drospirénone, diénogest, chlormadinone ou nomégestrol pour les pilules classées parfois dans la 4ème vague.

Quels risques avec la 3ème et 4ème génération

Les contre-indications et les précautions à prendre avec les pilules de ces deux vagues restent les mêmes. Les risques encourus sont essentiellement rattachés aux troubles thromboemboliques. C'est pour cette raison d'ailleurs qu'il est conseillé de prendre rendez-vous avec votre médecin traitant ou votre gynécologue afin de déterminer la meilleure contraception. En outre, l'apparition de certains troubles liés à l'utilisation des formats contraceptifs oraux combinés est rare mais cela peut arriver en fonction de la santé de la patiente.
Ne conseillez jamais votre contraception à une autre personne car vos états de santé respective ne sont pas les mêmes. Par ailleurs, ne prenez pas la pilule comme bon vous semble. Il est conseillé d'attendre les résultats d'analyse pour que vous puissiez en consommer en toute sécurité.