Le cartomiseur et eliquide

Le cartomiseur également appelé atomiseur est l'élément de la cigarette électronique qui permet de rendre le processus de vaporisation de l'eliquide, possible. Le système se base comme le principe des diodes et des résistances qui se chauffent jusqu'à 70 degrés Celsius, permettant ainsi la fabrication de la vapeur simulant l'effet et l'odeur de la fumée d'une cigarette normale. Ce procédé de chauffage et de transformation en vapeur va ainsi se faire lorsque le vapoteur actionne un bouton qui va permettre au cartomiseur de procéder à la vaporisation ou l'atomisation du liquide contenu dans le cartomiseur. Ainsi, dès que l'eliquide touche l'atomiseur, il va s'atomiser tout en produisant une vapeur qui donne l'aspect de la fumée d'une cigarette. Ce processus ne se fait pas par combustion, donc, il n'y aura pas de formation de monoxyde de carbone dans la fumée. Il n'y a pas non plus de combustion de papier, donc, le goudron aussi ne sera pas présent dans la vapeur dégagée. Pour ce qui est de la durée de vie de cette résistance spéciale, pour bien optimiser ses fonctions, il faudra la changer en moyenne tous les mois, car malgré sa capacité et les tests effectués à son endroit, l'élément demeure assez fragile. Il est aussi utile de nettoyer régulièrement l'élément. Le risque pour un appareil mal entretenu est de provoquer une production de chaleur beaucoup plus forte par la cigarette électronique, mettant en danger la santé du vapoteur du fait d'un risque de transformation du propylène glycol en éthylène glycol. De plus, pour favoriser la durée de l'élément, le vapoteur doit prendre le temps de faire un temps de pause entre chaque inhalation et même, la période devra être beaucoup plus prolongée après une quinzaine de bouffée afin de permettre au cartomiseur de se refroidir.
 

La catégorie de cartomiseur

 

Pour bien entretenir son cartomiseur, une période de rodage lui est utile avant l'utilisation normale. En procédant à cette étape, l'eliquide aura un processus de vaporisation optimale pour permettre au vapoteur de bien inhaler la vapeur et l'arôme dégagée. Il est également important de savoir que quelque soit le type et la catégorie du cartomiseur, l'actionné à sec et sans eliquide est formellement interdit. En effet, ceci peut endommager rapidement l'appareil. Le recharge excessif provoque aussi le même effet, donc, à éviter également. Concernant les types de cartomiseur sur le marché, l'élément est catégorisé en trois. Le premier de la catégorie est le cartomiseur normal. Leurs spécificités résident dans leurs capacités rapides à transformer l'eliquide en vapeur. En effet, il transforme la substance en vapeur dès que la température atteint les 60 degrés Celsius. Cependant, le volume de vapeur produit par ce type de cartomiseur n'est pas très conséquent. C'est donc surtout un élément adapté pour les débutants au vapotage. La deuxième catégorie est le cartomiseur à basse résistance. Ce type d'élément produit beaucoup plus de vapeur du fait qu'il chauffe mieux. Il est également adapté pour les vapoteurs qui veulent se procurer beaucoup plus de hit et de sensation et la plupart du temps, l'eliquide qu'il transforme contient un volume de nicotine assez important. Enfin, la catégorie des cartomiseurs à double résistance est réputée pour fournir une température beaucoup plus importante et ainsi, permettre à la solution liquide de se vaporiser plus vite avec une vapeur plus dense. Toutefois, en produisant beaucoup plus de chaleur, les risques d'endommagement de l'appareil sont également plus élevés.

 

 

 

Entretien et maintenance de l'élément

 

Pour être efficace sur le long terme et afin d'optimiser la production de vapeur par la transformation de l'eliquide, le cartomiseur doit être entretenu régulièrement et suivant les systèmes de maintenance adéquats. A cet effet, un indicateur important qui servira de base d'évaluation est la baisse de production de vapeur par l'élément. Le vapoteur sentira, à cet effet, une baisse nette de la sensation de simulation de fumage. Mais aussi, il sentira des goûts de bruler et de combustion. Pour éviter d'endommager l'appareil, il est ainsi préférable de commencer à l'entretenir. Pour ce faire, soufflé énergiquement du côté où le cartomiseur se fixe avec le corps de la cigarette électronique. Cependant, il faut penser à recueillir l'eliquide dans le contenant, en plaçant un papier absorbant sur le côté opposé de l'élément. Ainsi, les résidus de poussières et les restes de saleté déposés sur la tresse par la solution liquide seront éliminés. Ce système de maintenance devra être renouveler tous les 3 jours minimum. Pour ce qui est de la maitrise de la température, le vapoteur doit savoir que le liquide contenu dans le cartomiseur ne doit pas être transformé en vapeur à une température supérieur à 250 degrés Celsius. En effet, à température trop élevée, les composants de la solution se dégrade et devient toxique. A cet effet, il est important de vérifier constamment cette température pour éviter les risques de dégradation du liquide, l'endommagement de l'appareil mais surtout l'impact négatif sur la santé. Néanmoins, sur les bons appareils, ce risque ne devrait pas exister et le respect de l'entretien régulier de l'élément en minimisera les facteurs dégradants.